Renforcer la bonne gouvernance

Publié le par Alliance ANR - UDR

Les deux derniers mandats du président Bouteflika ont permis le rétablissement de la sécurité, permettant ainsi la restauration de la présence de l’autorité de l’Etat dans l’ensemble du pays.

Cette normalisation a été accompagnée du lancement d’importantes réformes parmi lesquelles, celles de la Justice et de l’Etat. Tout cela a abouti à une amélioration de la Gouvernance, qui est reconnue par les institutions internationales, dont notre pays est membre, et notamment par le Mécanisme africain d’évaluation par les Pairs (MAEP), auquel l’Algérie a volontairement adhéré.

Cependant, les citoyens attendent d’autres améliorations du service public, alors que le développement économique exige encore d’autres progrès en matière de gouvernance. Le programme du candidat Bouteflika entend veiller à apporter des réponses à ces attentes.

Ainsi, ce programme tend à approfondir la réforme de la Justice. La mise à jour de la législation se poursuivra, notamment en ce qui concerne la protection des droits de l’homme, une régulation économique plus efficace, la protection des droits sociaux des travailleurs, et la lutte contre les nouvelles formes de criminalité.

Les moyens de la Justice seront encore renforcés, qu’il s’agisse du réseau des juridictions, du corps de la Magistrature dont les effectifs seront augmentés de moitié durant les cinq prochaines années, de la formation spécialisée des magistrats, ou qu’il s’agisse de la formation des auxiliaires de la Justice. La rééducation et la formation des détenus en vue de leur réinsertion sociale feront aussi l’objet d’un intérêt continu.

La protection de l’ordre public et la sécurité des biens et des personnes seront développées également, grâce à la poursuite du renforcement des effectifs des différents corps de police judiciaire, et la modernisation de leurs moyens d’investigation, sous le contrôle permanent de la Justice.

La lutte contre la corruption, les trafics financiers, ainsi que les fléaux sociaux, y compris la drogue, ne manquera pas de gagner en efficacité, grâce à ce renforcement de la Justice et de ses auxiliaires.

Il sera procédé également au parachèvement de la réforme de l’administration territoriale à travers la révision du code communal et du code de wilaya, qui aboutiront à responsabiliser davantage les collectivités locales dans la prise en charge des attentes des citoyens, le développement local, ainsi que la participation au développement économique de l’ensemble du territoire.

Ces mutations qualitatives incluront aussi la réforme des finances locales, sans pour autant remettre en cause l’équité et la solidarité envers les collectivités locales des régions encore défavorisées.

Les administrations des Finances, y compris les douanes, ainsi que celles du commerce, et du travail, connaîtront la mise en œuvre d’importants programmes de développement et de modernisation.

 

Source : http://www.bouteflika2009.com/fr/content/view/339/86/

Publié dans Campagne Eléctorale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article