Revue de presse du 8 avril 2009

La campagne électorale menée par le candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika et le scrutin de ce jeudi,

ont constitués les principaux thèmes abordés par les médias nationaux ce mercredi.

 

 

20 millions d’Algériens demain aux bureaux de vote : La force des urnes.

«…le corps électoral a été arrêté cette année à 20 595 683 inscrits dont 941 455 électeurs au niveau de la communauté étrangère. L’opération d’assainissement et de révision exceptionnelle des listes électorales a permis l’inscription de 1 684 014 électeurs et la radiation de 685 570, soit une augmentation de 17,77 % sur une population algérienne estimée à 34 800 000 habitants, …».

Pour la couverture de l'élection présidentielle : Plus de 400 journalistes étrangers attendus.

«La presse étrangère est attendue avec force au jour de l’élection présidentielle demain».

«…La journaliste suédoise Anya Sahlberg qui travaille à la radio suédoise est venue spécialement pour suivre le candidat Bouteflika. «C’est parce que en Suède, on ne connaît que Bouteflika ...».

En lançant des rencontres de proximité thématiques Bouteflika inaugure une nouvelle méthode de marketing politique.

«La campagne pour l’élection présidentielle de 2009 menée par le candidat Bouteflika, au-delà de son rythme laborieux, aura eu ceci de particulier : elle a inauguré une nouvelle forme de marketing politique. Incarnée par les rencontres de proximité, à caractère thématique, cette nouvelle façon de voir est une innovation dans les mœurs politiques du pays».

Demain, l’heure de vérité

Bouteflika, le candidat rassembleur

Son programme est claire : consolidation des acquis de la réconciliation nationale, poursuite du redressement national, renforcement de la bonne gouvernance et poursuite du développement humain.
Le candidat a eu à le vérifier, l’engouement populaire s’est accentué même en Kabylie où on lui a réservé un accueil chaleureux à Béjaïa et Tizi Ouzou.

 

Les cartes gagnantes de Bouteflika aux élections présidentielles : La réconciliation, secret de la force de Bouteflika et faiblesse de ses adversaires.

 

La communauté algérienne en Egypte : grand affluence des électeurs.