Revue de presse du 25 mars

L’identité et l’unité nationale thèmes développés hier, à Ouargla, par le candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, ont fait la Une, ce mercredi, des titres de la presse écrite nationale, au 6 ème jour de la campagne électorale pour la présidentielle du 9 avril prochain.

Les médias ont consacré leurs espaces notamment à l’annonce par Bouteflika de la création d’une académie et d’un Conseil de l’amazighité.  

 

Bouteflika à Ouargla et El Oued : «L’unité nationale intimement liée à la sécurité»
« M. Abdelaziz Bouteflika a indiqué hier, à Ouargla que  l'unité nationale est "intimement" liée à la sécurité. "Il est nécessaire de préciser que l'unité nationale reste intimement  liée à la sécurité »
« Le candidat Bouteflika a, par ailleurs, affirmé que les Algériens  "sont tous des Amazighs arabisés par l'islam", ajoutant que "les chantres de  l'authenticité ne sont pas plus fervents défenseurs de l'authenticité que nous". "S'il faut créer une académie amazighe ou un conseil supérieur pour l'Amazighité, nous le ferons »

Bouteflika envisage de créer une académie amazighe et un haut conseil à l’amazighité
Au sixième jour de la campagne électorale, le candidat Abdelaziz Bouteflika a indiqué à partir d’Ouargla, où il a animé une rencontre de proximité, qu’il envisage de créer une académie de la langue amazighe et un haut conseil à l’amazighité.
«L’unité nationale est intimement liée à la sécurité», a-t-il affirmé, soulignant la nécessité de redonner à l’Algérie la place qui lui sied dans le concert des nations.

« Nous sommes tous des salafistes »
 
«Je veux que vous sachiez que nous sommes tous des salafistes, mais pas avec la signification que l’ont lui prête actuellement que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du pays».

بوتفليقة يرّد على دعاة التطرف: “كلنا سلفيجميعنا أمازيغ”
ال بوتفليقة خلال الزيارة التي قادته إلى ولاية ورفلة، أنه جاء سنة 99 من باب الصلح الخير من أجل لم الشمل بعد المصيبة التي عاشتها الجزائر في أغلى ما تمتلك وهو الدين الإسلامي، مذكرا في ذلك بقانون الوئام المدني الذي تدعم بمشروع المصالحة الوطنية النابعة من إرادة الشعب ورغبته في إنقاذ الجزائر من جحيم الإرهاب· وأكد في نفس الوقت على أهمية المحافظة على وحدة الجزائر المرتبطة بالدرجة الأولى بإحلال الأمن على كل ربوع الوطن·

BOUTEFLIKA À PARTIR DE OUARGLA
«Oui à une académie amazighe»

« ….le candidat a axé son intervention sur le thème de l’identité. «Nous sommes des Amazighs arabisés par l’Islam», a-t-il martelé. Afin de lever toute ambiguïté sur cette problématique, M. Bouteflika s’est montré plus explicite: «Les chantres de l’authenticité ne sont pas plus fervents défenseurs de l’authenticité que nous. Je leur dis que si l’identité est une question d’académie on l’ouvre, si c’est une question de conseil supérieur à l’amazighité on l’ouvre également, si c’est une question de la fête de Yennayer nous fêtons tous Yennayer».

Du coté des médias audiovisuel étrangers, ce sont surtout les chaînes d’information en continu qui ont inscrit les présidentielles algériennes sur leurs feuilles de route, préférant mette le paquet vers la dernière semaine de la campagne, une tradition médiatique des grandes chaînes comme ce la s’est passé lors des élections de 2004.

A part El Djazira, par le biais d’inserts téléphoniques, ou de France 24, par un premier reportage sur le meeting de Batna (consacré exclusivement sur le discours du candidat Bouteflika et les attentes des citoyens) ou encore El Arabiya ( par le biais d’un sujet de son correspondant local) les télévisons étrangères ont pour le moment fait presque « l’impasse » sur l’évènement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :