Revue de presse du 29 mars


Les clarifications apportées par le candidat Abdelaziz Bouteflika sur les conditions (dépôt définitif des armes, consultation du peuple, le primat de l’intérêt national) dans lesquelles pourrait intervenir une amnistie générale ont largement été commentées par la presse nationale de ce dimanche.

« Pas d'amnistie générale avant le dépôt des armes » titre à la Une « Liberté », « Bouteflika appelle « les égarés » à déposer les armes » souligne « El Moudjahid", tandis que la "Dépêche de Kabylie" titre « pas d'amnistie avant la reddition totale ».

A partir de la capitale du Hoggar Illizi, Tamanrasset et Laghouat Bouteflika appelle les "égarés" à déposer les armes

Il était hier à Tamanrasset : Amnistie générale : les conditions de Bouteflika.

Bouteflika à Illizi, Tamanrasset et Laghouat :"Pas d'amnistie générale avant le dépôt des armes"

«Devant les notables de la wilaya de Tamanrasset, il affirmera sa volonté de poursuivre et d’approfondir la réconciliation nationale et précisera davantage sa stratégie future.
Pour lui, pas question d’une amnistie générale avant que tous les terroristes ne se rendent et ne rendent leurs armes. “Je me suis engagé à éteindre le feu de la fitna»

APRÈS LES VISITES DE BOUTEFLIKA À BÉJAÏA ET TIZI OUZOU
L’heure est au «printemps bleu»
«La Kabylie vient d’y répondre par un accueil des plus chaleureux à son chef d’Etat. Le message est clair: l’Algérie est une et indivisible. Un message qui efface la fissure, taillée dans le vif, que certains ont voulu porter à l’unité nationale».

 

 Bouteflika est catégorique « Pas d’amnistie générale »

«L’amnistie générale n’est pas une parole vaine, c’est lourd, très lourd de sens et qu’il ne faut pas prendre à la légère», insiste-t-il encore. Cette éventualité ne pourrais être envisagée qu’une fois qu’ «un dialogue consistant soit envisagé et surtout que l’environnement politique ait complètement changé».

 

BOUTEFLIKA DANS LE GRAND SUD ALGÉRIEN

«… pour réitérer un appel aux « égarés et tous ceux qui activent contre le peuple algérien et de ses intérêts à déposer les armes». … le candidat Bouteflika a souligné qu’une éventuelle amnistie n’interviendra qu’après le dépôt «définitif» et «total» des armes. «L’amnistie n’interviendra qu’une fois que chacun (des terroristes) aura définitivement et totalement déposé les armes et se sera rendu» aux forces de sécurité, a indiqué le candidat Bouteflika. «C’est à cette condition que les cœurs s’attendriraient et laisseraient la place à la clémence puis à une éventuelle amnistie»

 

Bouteflika à Illizi, Tamanrasset et Laghouat :"Pas d'amnistie générale avant le dépôt des armes"
« ….voulu mettre fin à toutes les supputations entourant l’aboutissement de la réconciliation nationale en amnistie générale pour les terroristes islamistes. Ainsi, en des termes clairs et tranchants, Bouteflika a indiqué, lors d’une rencontre avec les notables de la wilaya de Tamanrasset, qu’il n’est “pas question d’amnistie générale pour les terroristes avant leur reddition totale »

 

 Légende :La Kabylie au cœur de la campagne

«… Selon les propos de Bouteflika « lors des événements où seuls quelques politiciens sont sortis gagnants, nous sommes tous sortis perdants … arabes et amazighs. Il est tout à fait normale que Bouteflika sorte gagnant aujourd‘hui en Kabylie et rassemble autant de citoyens car il a mis le doigt sur la plaie qui ensanglantée la région et l’Algérie tout entière».


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :