Revue de presse du 31 mars

L’hommage du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika depuis Chlef, vingtième halte de son périple électoral en prévision de la présidentielle du 9 avril prochain, à l’Armée populaire nationale et son rôle dans la préservation de l’Etat algérien, et l’accueil qui lui a été réservé à Ain Defla, focalisent les médias nationaux de ce mardi. La majorité des journaux ont repris, comme titre

de Une, la phrase de Bouteflika «Sans l’armée, l’Etat se serait écroulé».

"Bouteflika notre président " : Des milliers de mains tendues vers l'homme de la paix

«….Ain-Defla se souviendra longtemps de cette fête. Une fête qui sera assurément reconduite le 09 Avril prochain quand cette même marée humaine ira accomplir son devoir électoral».

Bouteflika à Chlef et Aïn Defla :"Sans l'armée, l'Etat se serait effondré"

«…en votre nom à tous, je voudrais rendre un vibrant hommage à l’Armée nationale populaire et aux partisans il faut … il faut bien le dire sans l’Armée nationale populaire, l’Etat algérien serait effondré»

Bouteflika hier à Chlef et à Aïn Defla :"Sans l'armée, l'Etat se serait effondré"

En plus d'une centaine de correspondants permanents : 200 journalistes étrangers accrédités pour la prochaine présidentielle

«Le secrétariat d’Etat de la communication a déjà reçu et traité 2000 demandes d’accréditation de la presse étrangère (écrite et audiovisuelle) ….. toutes les demandes ont été jusqu’à hier acceptées»

Carnet de campagne / Bouteflika à Chlef et Ain Defla “Cessons de politiser les problèmes du peuple”

«Sur un autre volet, Bouteflika a évoqué les souffrances de la région lors du séisme qui avait ébranlé l’ex El-Asnam en 1980. Sur ce point, le candidat à sa propre succession a souligné que "les architectes doivent nous aider à trouver la solution. Et d’indiquer, à l’adresse de ceux qu’ils qualifient de manipulateurs. Cessons de politiser les problèmes et les malheurs de notre peuple».

 

«L’Etat ne s’écroulera ni aujourd’hui, ni demain»

 «Bouteflika a promis « nous continuerons sur la route du changement et du développement, et regretté que des problèmes sociaux soient politisés ….»

 

Source : http://www.bouteflika2009.com/fr/content/view/295/1/