Revue de Presse du 24 Mars 2009

Revue de Presse du 24 Mars 2009

La politique de la réconciliation nationale thème de cette cinquième journée du calendrier électoral du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika dévoilé à Tiaret et Tissemsilt a été traitée différemment par la presse nationale de ce mardi. Des médias comme El Acil, La Tribune et Horizons notent que le candidat à la présidentielle du 9 Avril prochain M. Bouteflika déclare que « les portes de la réconciliation restes ouvertes ». El Moudjahid de son coté écrit « l’Algérie est sortie de la tragédie nationale sans rancune et sans haine ». De son coté, la revue Jeune Afrique a traité du bilan de Abdelaziz Bouteflika durant les deux mandats.

 

La preuve par les chiffres

Ils savent où est allé l’argent du pétrole. Ils voient tous les jours et par dizaines des familles algériennes occuper leurs nouveaux logements, avec leurs espaces verts, et à travers tout le territoire national. Ils voient le gaz naturel arriver en plein hiver dans les montagnes de la Kabylie et l’eau couler dans les robinets là où les coupures duraient des semaines consécutives.

Bouteflika à Tiaret et Tissemsilt : «L’Algérie est sortie de la tragédie nationale sans rancune et sans haine»

Bouteflika, a salué et répondu aux amabilités de la marée humaine qui est venue le soutenir et acclamer l'homme qui défend les valeurs authentiquement algériennes dans leur triple dimension l'amazighité, l'islam et l’arabité pour imprégner les valeurs nationales, de paix et de fraternité à la jeunesse, celle qu'il a appelé des cinq wilayas visitées à prendre le relais en étant à la hauteur de ses responsabilités et libérer les initiatives pour apporter sa touche au pays.

Les portes de la réconciliation nationale restes ouvertes

Intervenant lors d’une rencontre de proximité dédiée au thème de la réconciliation nationale, à l’occasion de clôture d’un séminaire national tenu à la maison de la culture de Tiaret, le candidat Bouteflika a toutefois, indiqué que "les responsables de la tragédie nationale doivent faire leur mea-culpa devant le peuple"

Le candidat BOUTEFLIKA : Les portes de la réconciliation nationale "toujours ouvertes"
" …compte tenu de la sensibilité du sujet, il n'est pas possible de limiter, dans le temps, le processus de réconciliation nationale".

M. Bouteflika a souligné, à cet effet, que les "égarés" doivent se repentir de leurs actes (...) et reconnaître qu'ils ont nui au peuple.

 «Ceux qui ont porté les armes contre leur pays doivent s’amender»
«L’Algérie est sortie grandie et forte même si elle a dû pâtir de la tragédie»

Bouteflika : le plus important est d’aller aux urnes et de voter.

   

Un Long Chemin

 ….Bouteflika n’est pas un homme qui agit dans l’urgence ni même dans la précipitation, il se montre particulièrement soucieux de la stabilité. Chacun son rythme … Mais nombreux sont les Algériens qui voudraient, comment ne pas les comprendre, que la métamorphose s’accélère davantage.
En dix ans, l’Algérie a sorti la tête de l’eau, alors qu’en aller jusqu’à prédire son  naufrage. En dix ans l’Algérie a construit plus d’infrastructures, de logements ou d’école qu’en presque quarante ans d’indépendance. En dix ans l’Algérie s’est forgé une image internationale de nation influente, respectable parfois même enviée. Bref, en dix ans l’Algérie est tout simplement revenue de l’enfer.