Forte mobilisation autour du candidat Bouteflika De bon augure pour l’élection de ce jeudi

Publié le par Alliance ANR - UDR

La campagne électorale s’est achevée, l’heure est au bilan pour les staffs de campagne

et à l’ultime réflexion pour les électeurs.

Pour le candidat Abdelaziz Bouteflika, le constat est plus que positif, l’objectif de mobiliser les électeurs a été atteint. Environ trois millions de citoyens, soit près du tiers de l’électorat, ont pris part directement ou indirectement aux de 7000 meetings et manifestations de proximité avec les citoyens, organisés par les relais du candidat.

Si la trentaine de sorties du candidat Boufeflika lui-même a drainé des foules dépassant souvent en nombre (et en enthousiasme) les prévisions, les représentants des partis de l’Alliance présidentielle, les organisations nationales, socioprofessionnelles et celles de la société civile, ainsi que des comités de citoyens, ont également réussi à sensibiliser des centaines de milliers de citoyens grâce à un travail de proximité soutenu.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Dans certains meetings, la mobilisation a touché entre 50.000 et 70.000 citoyens, alors que le candidat Bouteflika à réussi, à lui seul, à mobiliser près de 1,6 million de personnes. Autant dire que les signes précurseurs d’une bonne participation à l’élection de ce jeudi sont déjà là.

Au niveau de la Direction de campagne, l’optimisme est de rigueur, mais sans grande surprise depuis que la collecte de 4 millions de signatures pour la candidature de Bouteflika, soit plus de double par rapport à l’année 2004.

Cela a fait dire à M. Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, que «les objectifs d’organiser une campagne propre et sans dépassement ont été atteints».

Son directeur de communication, M. Abdeslam Bouchouareb, abonde dans le même sens, en faisant admettre que le candidat «a tenu à mener en personne sa campagne à travers le pays et on a remarqué une communion entre lui et la population». Et d’ajouter : «les images de Béjaia et de Tizi-Ouzou le confirment».

Les autres partenaires qui soutiennent le candidat indépendant, en l’occurrence les partis de l’alliace présidentielle et les organisations nationales ont tout fait, à travers les meetings et les activités de proximité qu’ils ont animés, pour mobiliser et sensibiliser les citoyens par rapport à cette nécessité d’aller en masse aux urnes pour donner à celui qui sera élu, dans ce cas de figure notre candidat, la force politique nécessaire à même de mener à bien ses politique de réformes et ce qu’il a entrepris dans l’ensemble des secteurs, de renforcer le processus de réconciliation nationale et consolider les programmes de développement économique.

Cette confiance est, du reste, confortée par le vif intérêt qu’a suscité ce scrutin au sein de la communauté nationale à l’étranger, comme cela a été relevé même par la presse française.

De ce fait, M. Bouchouareb n’a pas hésité à se référer aux images du vote de la communauté nationale à l’étranger pour prouver l’engouement réel des citoyens à cette élection.

En tout cas, beaucoup de choses sont en train de changer par rapport à 2004, comme l’a si bien situé M. Bouchouareb qui tire sa satisfaction quant à l’application du programme mis en place depuis le début de la campagne. La stratégie de communication a, elle aussi, porté ses fruits, dans la mesure où le site de campagne bouteflika2009.com a enregistré, à lui seul, des pics de 13.000 visites par jour et a été consulté par plus de 70 pays.

«Je crois que les Algériens ont compris que leur pays a besoin de stabilité et d’un homme fort», a estimé, quant à lui, M. Sellal, ajoutant que le candidat Bouteflika « est l’homme de la continuité, et c’est ce que souhaitent les Algériens».

Pour les cinq prochaines années, le candidat Bouteflika s’est engagé à poursuivre l’approfondissement de la réconciliation nationale, avec pour recadrage, une porte ouverte à ceux qui veulent retrouver le droit chemin et revenir dans la société. En parallèle, une lutte implacable sera menée contre ceux

qui persistent dans la violence et la destruction.

Le développement socio-économique du pays pour lequel un fonds d’investissement de 150 milliards de dollars a été dégagé, sera mené avec une cadence encore plus élevée et connaîtra notamment la réalisation d’un million de logements et la création de trois millions d’emploi.

Un effort soutenu sera porté également en direction de la croissance économique, en investissant davantage de moyens dans la création de richesses hors des hydrocarbures, laquelle s'accompagnera d'une offre plus intense d'emplois dans tous les secteurs d'activités.

 

Source : http://www.bouteflika2009.com/fr/content/view/369/86/

Publié dans News

Commenter cet article