Meeting à la Coupole Une fin de campagne grandiose pour Bouteflika

Publié le par Alliance ANR - UDR

Comme prévu, ce fut une fin de campagne en apothéose, un hymne à la jeunesse et à la femme. Dans un grand meeting à la coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf à Alger, le candidat Abdelaziz Bouteflika s’est adressé à une assistance composée dans sa majorité de jeunes, pour dire que le moment est venu pour que le peuple tranche et décide de ce que sera l’avenir de l’Algérie de demain.

«Aujourd’hui, je dois dire que c’est la majorité du peuple qui doit décider si je dois rester ou non à la tête de l’Etat. Choisissez entre la continuité ou le changement. Si vous voulez la continuité, vous savez ce que cela signifie, sinon, vous êtes libres de votre choix», a-t-il lancé.

Bouteflika est revenu sur les grandes réalisations de la dernière décennie où il a notamment axé sur le retour de la paix et de la sécurité, grâce à la politique de réconciliation nationale qu’il a promis de consolider et d’approfondir.

«Ce sont des réalisations concrètes que personne ne peut nier ou occulter», a-t-il fait admettre.

Evoquant, une fois de plus, la tragédie nationale, Bouteflika a réaffirmé son attachement à la politique de réconciliation, tout en affirmant que ceux qui persistent dans la voie de la violence, seront combattus avec la plus grande vigueur et trouveront sur leur chemin les forces de l’Armée nationale et de sécurité, voire même le peuple. A propos du peuple justement, Bouteflika dira que celui-ci sera la seule référence et le seul maître à bord pour décider lorsqu’il s’agit de questions qui engagent l’avenir du pays. C’est le cas notamment pour la question d’amnistie générale pour laquelle Bouteflika n’a pas hésité à lever le voile.

«Si cela s’avère nécessaire, nous n’hésiterons pas à soumettre cette question à référendum pour permettre au peuple de dire son mot et trancher, de manière claire et souveraine, à ce sujet».

Revenant sur le périple de la campagne qui l’a mené dans plusieurs wilayas du pays, le candidat indépendant a tenu à rendre hommage aux citoyens pour toutes les marques de sympathie, de confiance et de soutien qu’ils lui ont témoignés et qui attestent leur attachement à leur pays et aux valeurs de la paix et de réconciliation. Il a également rendu un hommage particulier aux jeunes qui ont été au rendez-vous de cet événement.

«J’ai sillonné l’Algérie d’ouest en est et du nord et au sud, et si j’avais suffisamment de temps, j’aurais visité chaque coin de mon pays. En votre nom, je présente mes excuses à tous les habitants des régions que je n’ai pas eu l’occasion de visiter», a-t-il regretté.

Et d’ajouter : «Toute l’Algérie m’a accueilli avec toute l’hospitalité connue de notre peuple. J’ai visité les wilayas de Béjaia et de Tizi-Ouzou, et malgré tout ce qui a été dit de cette région, j’ai reçu un accueil typiquement national algérien, digne d’une population qui a tout donné pour son pays».

Bouteflika a promis, dans ce contexte, de résoudre tous les problèmes, qu’ils soient d’ordre culturel ou social.

Après avoir mis en évidence l’ensemble des acquis durant ses deux derniers mandats, le candidat s’est engagé à poursuivre le parachèvement de l’ensemble des projets dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’habitat, des infrastructures de base et de l’amélioration des conditions de vie des citoyens.

En ce sens, il a exhorté les jeunes à investir pleinement dans le secteur de l’agriculture qui bénéficiera, a-t-il assuré, de tout le soutien et de l’encouragement de l’Etat, car il s’agit, a-t-il expliqué, d’un secteur porteur qui s’interpose comme une alternative aux hydrocarbures.

C’est ainsi que l’effort sera axé, dans les cinq prochaines années, sur la réalisation d’un million de logements, la création de trois millions de postes d’emploi, le doublement des effectifs de médecins et de personnels paramédicaux dans le secteur de la santé, la résolution de la problématique de l’alimentation en eau potable, ainsi que d’autres projets et services qui serviront à améliorer le bien-être de la population.

Enfin, Bouteflika a saisi cette énième occasion pour appeler les citoyens à se rendre en masse, jeudi prochain, aux urnes, car, a-t-il mentionné, «lemonde entier nous regarde, et si le peuple algérien veut prouver qu’il s’intéresse à la politique dans son pays, il doit le dire en toute clarté le 9 avril prochain».


Source : http://www.bouteflika2009.com/fr/content/view/362/77/


Publié dans Campagne Eléctorale

Commenter cet article