Accueil grandiose à Skikda et Constantine

Publié le par Alliance ANR - UDR

Au 15ème jour de la campagne électorale, le candidat Abdelaziz Bouteflika est allé à la rencontre des citoyens dans les wilayas de Skikda et Constantine où un accueil des plus chaleureux lui a été réservé par la population

dans ces deux villes.

Que ce soit dans la vieille Russicada ou dans l’antique Cirta, Bouteflika s’est offert un bain de foule qui en dit long sur l’affection que vouent les citoyens à leur candidat préféré.

Là où il a fait son apparition, Bouteflika a été accueilli par les applaudissements, les ovations

et les youyou qui fusaient de partout.

A Skikda, le candidat qui a emprunté à pied, sur plus d’un kilomètre, le principal boulevard traversant la ville, a salué, sur son passage, les citoyens, s’arrêtant, de temps à autre, pour saluer

les uns ou serrer la main aux autres.

Les troupes folkloriques et de zorna ainsi que les cavaliers placés de part et d’autre du boulevard avec leurs inévitables salves de baroud, ont égayé l’atmosphère, créant une ambiance de fête.

Des portraits géants du candidat Bouteflika et des slogans favorables à sa candidature ont été accrochés aux façades des immeubles et des habitations de la ville.

Les trois partis de l’alliance présidentielle ainsi que des organisations nationales soutenant le candidat Bouteflika, ont mis en évidence leurs banderoles et pancartes, affichant ainsi leur "soutien indéfectible" au candidat Bouteflika.

"L’Algérie vous appelle, le peuple vous soutient", "Oui à un troisième mandat", "Nous sommes tous avec Bouteflika", "Bienvenue à l’artisan de la paix et de la réconciliation nationale",

sont autant de slogans scandés par la foule.

Sur la route menant de l’aérodrome de Constantine vers la wilaya de Skikda, les citoyens des communes environnantes sont sortis en masse saluer le cortège du candidat Bouteflika.

Source : http://www.bouteflika2009.com/fr/content/view/321/86/

Publié dans Campagne Eléctorale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article