RÉUNION RESTREINTE D'EVALUATION DU SECTEUR DES TRANSPORTS

Publié le par Alliance ANR - UDR

21-08-2010 03-00-0821-08-2010 02-58-16PortraitOfficiel-copie-1.jpg

 

22 août 2010

 

Dans le cadre des auditons annuelles qu'il dirige  sur les activités des différents départements ministériels, M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a présidé une réunion restreinte d'évaluation consacrée  au secteur des Transports.

 

Au cours de cette audition, M. le ministre des Transports a présenté  un bilan des réalisations résultant de la mise en oeuvre des directives de Son  Excellence M. le Président de la République, en relation avec la démarche du  secteur.

 

S'agissant du chemin de fer, le bilan est de:

 

- 445 km de nouvelles voies réceptionnées en 2009, représentant les  lignes Sétif-Bordj Bou Arréridj, Aïn Touta-M'sila, Bordj Bou Arréridj-M'sila,  Oued Smar-Gué de Constantine et Tébessa-Aïn Mlila.

  - 865 km de voies réceptionnées ou en voie de réception en 2010 se présentant  comme suit:

- La réalisation de la nouvelle ligne Tabia (Sidi Bel Abbès) - Bechar,  longue de 580 km.

  - La mise en exploitation commerciale de la nouvelle ligne Tizi Ouzou-Oued  Aïssi, desservant les gares de Tizi Ouzou, Kef Naâdja et Oued-Aïssi.

. - La livraison de la ligne ferroviaire, reliant Yellel à Mohammadia.

- La réception de la ligne modernisée El Gourzi-Biskra et Biskra-Still  (wilaya d'El Oued).

- La ligne modernisée Still-Touggourt qui sera réceptionné fin 2010.

 

Les lignes ferroviaires nouvelles en cours de réalisation, représentent  1209 km alors que 48 projets sont en phase d'études pour un linéaire de 5866  km de voies ferroviaires nouvelles.

 

Dans le cadre des autres investissements ferroviaires, et conformément  aux orientations présidentielles, une démarche de spécialisation des bases de maintenance a été initiée et mise en oeuvre soutenue, à travers les nouveaux  ateliers de maintenance de Caroubier à Alger, et les ateliers de Sidi Bel Abbès,  Mohammadia (Mascara), Rouiba (Alger) et Sidi Mabrouk (Constantine).

 

Le transport ferroviaire de voyageurs est marqué par une amélioration  progressive de la qualité des prestations offertes aux usagers perceptible à  travers l'amélioration du temps de parcours, la régularité, la disponibilité  de sièges et le confort. Cette amélioration est effective sur l'ensemble des  lignes desservies par les 17 autorails qui assurent les liaisons aller-retour  d'est en ouest du pays. Les trains électrifiés (64 automotrices) desservant  la banlieue d'Alger contribuent, eux aussi, à cette nette amélioration des conditions  de transport.

 

En plus des progrès appréciables réalisés dans le domaine du développement du transport ferroviaire, la réalisation du Programme quinquennal 2010-2014  permettra de porter le réseau national de voies ferrées de 3.500 km en 2010  à 10.500 km en 2014, ce qui assurera une densification conséquente du réseau  ferroviaire, au nord, au sud et dans les Hauts-Plateaux.

 

En ce qui concerne le Métro d'Alger, toutes les stations sont achevées et l'ensemble des équipements opérationnels et la totalité des rames de voitures  réceptionnées, les essais dynamiques sont en cours. En outre, l'opérateur titulaire de la concession d'exploitation du Métro, s'implique progressivement dans les essais, après avoir formé les formateurs à la conduite des rames et engagé des ingénieurs algériens en prévision de la création d'environ 500 postes d'emploi.

 

S'agissant, par ailleurs, des tramways, les travaux sont engagés  sur l'ensemble du tracé allant du boulevard des Fusillés à Dergana. Une partie  de la 1ère ligne sera livrée début 2011, au plus tard. L'étude de faisabilité  des extensions prévue entre la station des Fusillés (Hussein-Dey)-Bir Mourad  Raïs et Bir Mourad Raïs-Chevalley-Chéraga, est en cours.

 

Les travaux du tramway d'Oran reliant la Senia à Sidi Marouf sont également engagés sur tout le tracé. La 1ère rame sera livrée en décembre 2010, alors  que ceux concernant le tramway de Zouaghi-Ben Abdelmalek à Constantine se poursuivent. Les 6 projets de tramway concernant les villes de Sétif, Annaba, Sidi Bel Abbès,  Batna, Ouargla et Mostaganem, sont en cours d'études à des degrés divers.

 

Enfin, un accord-cadre a été finalisé, en juin 2010, pour la réalisation d'une unité d'assemblage de tramways avec un partenaire étranger.

Pour ce qui est des téléphériques, le téléphérique desservant le Palais  de la Culture (Alger) a été réceptionné en février 2010. Celui d'Oued Koriche-Bouzaréah et en cours de réalisation, alors que celui d'Oran a été remis en service en attendant l'aboutissement de l'opération de sa rénovation et de sa modernisation. En outre, 8 autres téléphériques sont inscrits en étude et réalisation pour les villes de Constantine (2 téléphériques), Béjaia, Jijel, El Tarf, Médéa, Oran et Béni Saf.

 

Le transport collectif public urbain a fait, lui aussi, l'objet d'un  examen qui a permis de mettre en évidence l'importance de l'effort consenti  par les pouvoirs publics pour assurer à la population un service de qualité  en matière de transport urbain, conformément aux directives de M. le président  de la République.

 

Concernant la réalisation de nouvelles infrastructures modernes d'accueil  des voyageurs, la gare routière de Naâma et celle de Sidi Bel Abbès ont été déjà réceptionnées, celle de Béjaia sera réceptionnée à fin août 2010, alors que les gares routières de Bouira, Relizane et Djelfa le seront dans le courant de l'année 2010. D'autres sont en cours d'achèvement à Annaba, Tindouf, Saïda, Aïn Témouchent et Médéa (livraison en décembre 2010).

 

S'agissant de la sécurité routière, la politique mise en oeuvre dans  le cadre des orientations de M. le Président de la République, a commencé à  produire ses effets positifs dans la mesure où le nombre de personnes décédées des suites d'accidents de la route a baissé de 25,39% au cours des 5 premiers mois de l'année 2010, comparativement à la même période de l'année 2009.

 

Pour ce qui est du transport maritime et des ports, un système intégré  de contrôle de la sécurité et de la sûreté maritime et portuaire et d'échange  de données informatisées est en cours de lancement.

 

Dans le domaine de l'aviation civile, trois aérogares à Jijel, Djanet  et Tlemcen ont été réceptionnés en 2010, alors que 7 autres sont en cours de  réalisation à Annaba, Constantine, Biskra, Aïn Guezzam, El Menéa, Oran et Bordj  Badji Mokhtar.

 

Pour renforcer le pavillon national, Air Algérie a acquis 11 aéronefs  dont la livraison est en cours de réalisation. De son côté, Tassili-Airlines,  réceptionnera 4 aéronefs au 1er trimestre 2011.

 

En matière de formation dans le domaine aérien, le personnel navigant  (pilotes et personnels de bord) sera dorénavant formé progressivement en Algérie. Tous les moyens matériels et humains sont disponibles. Un projet en étude et  réalisation d'un laboratoire de recherche en ingénierie de nuisance des transports  est en cours.

 

Dans le domaine maritime, l'Institut supérieur maritime de Bou  Ismaïl a été érigé en Ecole nationale supérieure maritime et ses capacités pédagogiques ont été renforcées et modernisées. Par ailleurs, il sera procédé, en septembre  2010, à l'ouverture de la nouvelle Ecole de formation maritime de Béjaia tandis  qu'une nouvelle école maritime sera réalisée à Mostaganem et livrée courant 2012.

 

A l'issue de l'évaluation du secteur, le Chef de l'Etat, a souligné  "la place prépondérante et déterminante du secteur des transports dans la configuration du schéma national d'aménagement du territoire et sa capacité à générer le développement  économique et industriel dans les zones qu'il dessert".

 

Ceci, a ajouté le Président de la République, "impose au gouvernement et à l'ensemble des opérateurs impliqués dans la réalisation des projets, de mener, à terme et dans les délais, l'ambitieux programme ferroviaire retenu  pour le pays, car sa concrétisation constituera, sans aucun doute, le point de départ d'un redéploiement spatial des activités économiques, sociales et industrielles et favorisera une occupation plus rationnelle et judicieuse des espaces et un développement harmonieux du territoire".

 

S'agissant du transport urbain, le Président de la République a réitéré  ses instructions quant à "la nécessité de doter nos collectivités locales d'un service de transport public de voyageurs moderne et performant". Dans ce cadre, le Président de la République a instruit le gouvernement "pour rappeler les  titulaires d'autorisation de transport de voyageurs à leurs obligations vis-à-vis des usagers et les soumettre à des cahiers des charges qui fixent autant leurs droits que leurs obligations de sorte à mettre un terme aux abus constatés, notamment, en matière de sécurité des passagers".

 

  Au terme de son intervention, le Chef de l'Etat a instruit le gouvernement d'accélérer l'achèvement des grands chantiers concernant les transports publics  dans la capitale et les autres grandes agglomérations du pays.

 

Source : http://www.el-mouradia.dz/francais/president/activites/PresidentActi.htm


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article