REUNION D'EVALUATION DU SECTEUR DE LA POSTE ET DES TIC

Publié le par Alliance ANR - UDR

21-08-2010 03-00-08

21-08-2010 02-58-16-copie-1

PortraitOfficiel-copie-1.jpg

 

23 août 2010

 

Dans le cadre des auditions annuelles qu'il dirige  sur les activités des différents départements ministériels, M. Abdelaziz Bouteflika,  Président de la République, a présidé une réunion restreinte d'évaluation consacrée au secteur de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication.

 

A cette occasion, le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication a présenté un rapport sur la mise en oeuvre des directives de Son Excellence M. le Président de la République, concrétisées à travers des actions engagées en matière de développement des activités liées à la poste, aux technologies de l'information et de la communication, aux applications des technologies spatiales et à l'édification de la société de l'information.

 

En ce qui concerne les services postaux, le réseau postal a poursuivi  sa densification, par l'ouverture des points de contact postaux dans les grandes agglomérations et par un appoint de 103 bureaux récemment remis en service.

 

L'amélioration de la qualité de service du réseau informatique de la  poste s'est traduite par le basculement vers un système technologique performant de 520 bureaux de poste, et l'introduction de la polyvalence des guichets dans plus de 200 bureaux de poste, ce qui a permis d'assurer la traçabilité des opérations  et d'améliorer considérablement la qualité de service au niveau des guichets.

 

Dans le cadre du développement des services financiers de la poste et de la monétique, il a été procédé à la mise en service de 690 distributeurs  automatiques de billets, et à la distribution de 6 millions de cartes à puces aux détenteurs de compte CCP.

 

De plus, 1000 terminaux de paiement électronique, en cours de déploiement, la mise en place dans 300 bureaux de poste de 500 caisses de distribution automatique de billets de banque, la reprise de la confection du carnet de chèques de 25 formules sont autant de mesures qui contribueront à l'amélioration des prestations publiques des services financiers postaux.

 

Pour ce qui est de la réduction des délais d'acheminement et de distribution du courrier, il a été procédé au maillage des réseaux et des moyens de transport et à la réorganisation de la distribution, à travers l'aménagement de 60 centres de distribution au niveau des wilayas.

 

Dans le cadre de l'objectif visant l'amélioration constante du service  public de la poste, Algérie Poste est attelée à la poursuite de l'extension  et de la rénovation des bureaux de poste, l'accélération de leur modernisation, le déploiement de l'informatisation de bureaux de poste ainsi que la polyvalence des guichets, la sécurisation du transport de fonds et de la monétique.

 

S'agissant des technologies de l'information et de la communication,  il est prévu une série d'actions de refonte visant à améliorer sensiblement  les indicateurs de la téléphonie fixe, de la téléphonie mobile et de   l'Internet.

 

Il est à souligner qu'au 31 décembre 2009, les capacités de l'infrastructure nationale en matière de téléphonie fixe étaient de près de 4.500.000 équipements d'abonnés. Le nombre d'abonnés reliés est de près  de 3.000.000 et les équipements du réseau sont exploités à plus de 70%.

 

Par ailleurs, l'Algérie dispose d'une infrastructure couvrant l'ensemble du territoire national, grâce à un réseau de transmission d'une capacité de plus de 60.000 kilomètres de fibres optiques et de près de 50.000 km de faisceaux hertziens numériques.

 

Dans le domaine de la téléphonie mobile, la télé densité reste importante. Au 31 décembre 2009, les trois opérateurs comptaient 33.500.000 abonnements  pour un taux de pénétration de 93%.

 

Le marché de l'Internet connaît, quant à lui, une croissance régulière  qui reste, cependant à améliorer. Le nombre d'internautes est estimé à 4.000.000 avec une densité de 11,13 internautes pour 100 habitants. La mise en oeuvre du programme stratégique e-Algérie est appelée à contribuer à l'amélioration attendue, tandis que le nombre d'accès au haut débit avoisine 1.200.000 accès, et le nombre d'abonnés dépasse 700.000.

 

S'agissant des activités des agences spécialisées, leur importance a  également été mise en valeur tant en ce qui concerne la gestion du spectre des  fréquences radioélectriques que de activités liées au réseau de radionavigation maritime. Ces agences ont bénéficié de programme de renforcement de leurs infrastructures.

 

Quant aux réalisations touchant aux pôles d'innovation et de développement des contenus et des logiciels, des entreprises spécialisées dans les domaines des technologies de l'information et de la communication sont hébergées au niveau du Technoparc de Sidi Abdallah, comme il est, également, prévu le démarrage  des activités de l'incubateur de projets.

 

Sur le plan des applications spatiales, la réalisation de satellites  d'observation de la terre et de télécommunications, en Algérie et à l'étranger, permettra à notre pays d'acquérir progressivement les connaissances nécessaire à la maîtrise des technologies spatiales pour une utilisation pacifique de l'espace extra atmosphérique.

 

Quant à la société de l'information, le programme stratégique e-Algérie a été élaboré dans la perspective d'atteindre des résultats tangibles en matière d'édification de la société de l'information et de mise en place d'une économie numérique, prélude à une économie fondée sur la connaissance.

 

C'est l'ensemble des segments de la population et de l'économie qui  sont concernés par ce programme conçu pour identifier les nouveaux besoins et offrir des perspectives de développement basées sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication. Ce programme vise aussi à créer les environnements adéquats permettant à notre pays d'intégrer les rouages d'une économie mondialisée.

 

Les actions prioritaires du gouvernement comptent l'accélération de l'usage des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'administration et les entreprises, l'offre des services en ligne, la généralisation de l'usage des TIC dans les différents secteurs, notamment l'éducation, l'enseignement et la formation, la généralisation de l'accès à travers les espaces communautaires. Ce programme stratégique repose sur le développement des compétences humaines, la mise à niveau des infrastructures et du cadre juridique.

 

A l'issue de l'évaluation du secteur, le Président de la République a instruit le gouvernement à l'effet de poursuivre les actions de modernisation et de densification du réseau de la poste et de mettre en oeuvre les mesures et les moyens d'amélioration des conditions d'accueil des citoyens et de traitement des prestations qui leur sont offertes, notamment, la généralisation de l'opération "informatisation des bureaux de poste, et de prendre les mesures nécessaires à la promotion des moyens de paiement électronique".

 

Par ailleurs, le Chef de l'Etat a souligné que "l'acheminement et la  distribution du courrier constituent un service de base de la poste qu'il importe d'assurer dans les meilleures conditions", ajoutant qu'il est important "de mettre en oeuvre tous les moyens permettant d'améliorer sensiblement la qualité de ce service".

 

Le Président de la République a rappelé que "de lourds investissements ont été consentis par l'Etat dans le développement des infrastructures de fibres optiques", soulignant la nécessité de "veiller à une utilisation optimisée de ces supports de transport de télécommunication, y compris par la mutualisation des capacités existantes au sein des autres entreprises économiques du secteur public".

 

S'agissant de la préservation de l'espace hertzien, le Chef de l'Etat a réitéré "la nécessité de mettre en oeuvre un système de gestion efficace et rationnelle du spectre des fréquences radioélectriques et de contrôle des  émissions radioélectriques et l'obligation de réserver des portions de ce  spectre pour pouvoir répondre aux besoins des générations futures".

 

En ce qui concerne le renforcement des ressources humaines, le Président de la République a estimé que ce volet est d'une importance particulière et qu'il mérite toute l'attention du secteur à travers, notamment, le déploiement de l'ensemble des moyens nécessaires au renforcement des capacités de formation des instituts sectoriels, ainsi qu'à la mise à niveau de leurs programmes pédagogiques pour répondre aux exigences des technologies de nouvelle génération.

 

Enfin, le Chef de l'Etat a insisté sur "l'importance qu'il y a lieu  d'accorder à l'édification de la société de l'information et la mise en place  progressive d'une économie fondée sur la connaissance à travers, notamment, des actions concrètes visant la généralisation de l'usage des technologies de l'information et de la communication et la modernisation de l'administration et des entreprises".


  Source : http://www.el-mouradia.dz/francais/president/activites/PresidentActi.htm 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article