Consolider l’œuvre accomplie

Publié le par Alliance ANR - UDR

L’Algérie s'engage dans de nouveaux chantiers, une mission que le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, réélu à la tête de l'Etat, aura à accomplir dans une logique de continuité du programme qu'il a initié depuis le début de la décennie. Rassuré par l'écrasante majorité des citoyens électeurs qui lui a renouvelé sa confiance en lui exprimant son adhésion à sa démarche pour donner à l'Algérie un nouvel élan, le Chef de l'Etat prêtera serment devant la nation la semaine prochaine. L'on saura dans les jours à venir les contours de sa démarche qui sera inscrite, à ne point en douter, dans une logique de continuité de l'effort de développement.

 Il est certain que M. Bouteflika, qui s'est investi pendant une décennie entière afin d'asseoir le processus de paix et de réconciliation nationale sur des bases solides et fiables, œuvrera pour la consolidation de ce processus. Pour une nation qui a trop souffert de la tragédie nationale, la paix et la sécurité ont une importance capitale. Aussi le Président de la République, par la grâce des réformes qu'il a initiées aux fins de refonder l'Etat de droit, est inflexible quant au respect des lois de la République.

Pour peu que les égarés, pris en otage par leur jusqu'au-boutisme fatal, s'inclinent devant ces lois en abdiquant aux forces de sécurité, les portes de la société leur seront ouvertes dans le cadre d'une amnistie qui sera néanmoins soumise au pouvoir du référendum du peuple. Un autre chantier inscrit sur le registre de la continuité, le développent social, évoqué  à maintes reprises par le Président de la République, constitue l'aspect qualitatif du développement durable, qualifié par les institutions internationales de développement dans sa dimension humaine. Emploi, logement, formation, mise à niveau des compétences, recherche et développement, amélioration du rendement pédagogique à l'école et à l'université, assainissement de l'environnement citoyen, cohésion sociale  et contribution citoyenne à l'effort national de développement de la croissance économique et autres constituent l'essentiel de ce développement garant de la stabilité et de la sérénité.

Le pays, a souligné M. Bouteflika lors d'une de ses sorties en campagne pour la présidentielle, est aujourd'hui en mesure de prendre un nouveau départ pour une «Algérie plus forte dans laquelle aucun citoyen ne sera exclu ou marginalisé quel que soit son statut social».

 Il ne fait aucun doute que les améliorations nettes et régulières, enregistrées sur le plan du développement social pendant ces dernières années, conforteront l'Etat dans l'engagement de nouveaux efforts afin de renforcer le rôle des pouvoirs publics dans le sens de l'efficacité dans la lutte contre les fléaux sociaux et du respect des lois et de la Constitution.

Zoheir Meziane

Source : http://www.elmoudjahid.com/accueil/editorial/32076.html

Publié dans Presse Algérienne

Commenter cet article