Message de M. Bouteflika à la communauté nationale à l’étranger

Publié le par Alliance ANR - UDR

Aujourd’hui, l’Algérie a besoin de vous « pour conforter son rétablissement
et prendre son essor décisif»

Bouteflika Message du Candidat à la communauté à l'étranger
envoyé par Alliance-ANR-UDR-MDS


Chères sœurs, chers frères,

A tous nos compatriotes résidant à l’étranger,

C’est avec émotion que je m’adresse, tout particulièrement à travers ce message, à nos compatriotes vivant à l’étranger ; aux membres de cette communauté qui, de toutes les régions du monde, suivent et partagent avec intensité les préoccupations, les efforts et les espoirs de la nation.

Je veux d’abord vous rendre hommage à tous, Algériennes et Algériens, qui en dépit de l’éloignement, communiez sans cesse avec le pays dans l’amour de la patrie. Une communion qui vous avait fait éprouver douloureusement, durant la période tragique, les affres du déchirement national ; une communion qui, lors de circonstances décisives, vous avait fait affirmé dans un élan qui avait confondu toutes les voix des enfants de ce pays où qu’ils vivent la condamnation de la violence criminelle et le choix de la réconciliation, comme voie de l’avenir. Afin de rétablir la paix ; afin de refonder le consensus national autour des valeurs de tolérance et d’indépendance nationale ; afin de libérer les énergies créatrices de la nation et de les canaliser au profit du développement économique et du progrès social.

La nouvelle échéance de la vie nationale qui se présente avec la prochaine élection présidentielle va trouver un pays profondément transformé : un pays largement apaisé , qui se débarrasse progressivement des derniers germes de violence ; un pays stabilisé dans ses institutions un pays qui a recouvré les moyens de la souveraineté économique ; un pays traversé par un vaste mouvement de réalisations de toute nature, qui a très sensiblement amélioré le quotidien des citoyens, et posé des fondements solides pour asseoir un vaste essor économique.

Ce constat ne doit cependant pas minimiser la portée de la consultation à venir et de l’implication de tous en la circonstance. Les résultats enregistrés par notre pays, pour appréciables qu’ils soient, restent fragiles et à consolider, souvent à parfaire et à amplifier. Ils ne constituent, en tout état de cause, qu’une première étape vers la réalisation de nos ambitions collectives. L’Algérie, est de fait, à un moment charnière de son évolution historique, et les toutes prochaines années seront, à de multiples égards, déterminantes pour l’avenir de la nation.

Il s’agira de parachever le processus de réconciliation nationale, pour ancrer en profondeur le pluralisme et les vertus de tolérance qui en sont les garantes ; pour éloigner à tout jamais les spectres de la division et du désordre civil ; pour rendre irréversibles les acquis démocratiques et développer l’Etat de droit, au service impartial du citoyen.

Il s’agira, parallèlement, d’accélérer le mouvement de résorption des déficits sociaux de toute nature, et de conforter ainsi la cohésion nationale ; il s’agira de capitaliser, dans un environnement mondial incertain, les avancées dans la refonte du cadre de fonctionnement de l’économie, et dans le développement des infrastructures, pour préparer l’après-pétrole, en engageant, à vaste échelle, le processus de diversification et de densification du tissu économique.

Je sais qu’à l’écoute attentive et passionnée de votre pays et soucieux de son devenir, vous appréciez pleinement l’importance de ces défis et de toutes les exigences qu’ils comportent. Je suis persuadé que vous aurez à cœur de témoigner de votre attachement et de votre volonté d’implication en prenant part, en toute responsabilité, en toute liberté et en toute transparence, au scrutin présidentiel qui engagera l’avenir commun.

Pour ce qui me concerne, et répondant aux innombrables sollicitations de mes compatriotes, j’ai, comme vous le savez, cru devoir poursuivre ma tâche et, dans ce cadre, j'ai proposé au suffrage du peuple algérien à votre suffrage un programme d'action que j'estime être à la mesure de tous les enjeux de la période à venir.

Dans les actions à mettre en œuvre au cours des prochaines années, les questions relatives spécifiquement à la communauté vivant à I’étranger trouvent toute la place qui leur revient. Une place légitime, d'abord, s'agissant d'une partie intégrante de la nation, mais aussi une place qui tient compte du formidable potentiel de capacités de tout type qu'elle recèle, et de sa disponibilité, si souvent manifestée, à contribuer par tout moyen utile au développement, au progrès et au rayonnement de son pays.

C'est ainsi que le renforcement et l’ extension de nos représentations consulaires devra être poursuivi pour vous assurer une meilleure protection, une meilleure assistance, pour I’ exercice de vos droits et pour faciliter davantage vos démarches administratives. Parallèlement, le développement de nos liaisons aériennes, qui ont déjà été élargies y compris vers l'Amérique du Nord et l'Asie, ainsi que la modernisation de leur gestion, devraient contribuer à améliorer les conditions de vos déplacements vers votre pays.

La mise en place d'un conseil consultatif de la communauté algérienne devrait constituer un moyen privilégié pour tisser ou raffermir les liens entre les Algériens. Cette structure offrira, par ailleurs, un cadre approprié à l’ implication des Algériens, à leur concertation et à I’ expression de leur solidarité, tout en favorisant l’'aide de l'Etat à leurs côtés, pour ce qui est, notamment, de l'ouverture d'écoles ou de classes d'enseignement, de la mise en place des moyens de pratique de leur religion ou encore de la mise sur pied et de I’ animation d'activités permettant de garder le lien culturel avec leur pays.

Sur un autre plan, l'Algérie, qui s'engage dans une phase qualitative de son développement, est déterminée à favoriser pleinement la contribution des talents et des compétences de ses enfants à I’ étranger à son effort de développement technologique et de diversification économique.

L'élaboration du programme national de recherche scientifique a été Ie lieu de l’ ouverture d'un large débat auquel se sont associes des centaines de scientifiques algériens établis à I’ étranger. Dans Ie prolongement de cette initiative, un cadre juridique adéquat devrait être mis en place prochainement pour permettre la participation des compétences algériennes à I’ essor technologique du pays, via de courts séjours ou à distance, de tâches d'enseignement universitaire, d'encadrement de recherches,

de conduite d'études ou de consultations diverses.

Notre pays, qui doit impérativement ceuvrer à une diversification économique compétitive, est déterminé, par ailleurs, à promouvoir les conditions favorisant I’ association des Algériens de l'étranger et de leurs capacités entrepreneuriales à ce processus. Dans cette perspective, les canaux de mise à disposition de l’ information économique devront être développés et modernisés. Dans cette perspective encore, les chambres nationales et régionales de commerce, d'agriculture et d'industrie devront s'ouvrir à I’ adhésion d'entrepreneurs algériens opérant à l’ étranger, cependant que les banques algériennes seront appelées à établir

des succursales dans les pays d'accueil de notre émigration.

Chers compatriotes résidant à l’ étranger,

Ayant à porter a travers Ie monde I’ image de I' Algérie, vous aviez, durant de longues années, ressenti avec humiliation, l’ abaissement de notre pays, en proie à une dérive douloureuse.

Depuis cette période, grâce à la volonté de tous, notre pays s'est redressé. Aujourd'hui, il a encore besoin

de tous pour conforter son rétablissement et prendre un essor décisif.

La consultation électorale du 9 avril prochain doit être pour les Algériennes et les Algériens, où qu'ils résident, l’ occasion de manifester.

Source : 
http://www.bouteflika2009.com/fr/content/view/276/86/

Publié dans Communiqués

Commenter cet article