A Béjaia où il a été chaleureusement accueilli Bouteflika promet d’y revenir en « priorité »

Publié le par Alliance ANR - UDR

A Béjaia où il a été chaleureusement accueilli


Au terme d’un meeting populaire, haut en couleurs, dans la salle omnisport de Béjaia, le candidat Abdelaziz Bouteflika a promis mercredi d’y revenir en tant que président, s’il est réélu le 9 avril prochain.

Bouteflika a promis d’inscrire dans son calendrier présidentiel une visite «en priorité» à Bejaia ou il a annoncé par ailleurs, un programme spécial de développement.

Il a d’autre part, appelé, les électeurs à voter massivement pour une Algérie digne et fière, forte et sereine.

«Choisissez qui vous voulez, mais allez voter pour la prospérité de l’Algérie et de la région », a-t-il clamé lors d’un meeting populaire à Béjaia, tout en insistant sur le fait que le pays a besoin d’un pouvoir fort, de paix et de sérénité pour que la voix de l’Algérie retentisse encore plus fort dans le concert des nations.

 «Je vous demande de faire tout votre possible pour aller voter en masse, votez pour qui vous voulez, vous êtes absolument maîtres de votre voix», a-t-il lancé à l’adresse des citoyens béjaouis.

Il a ajouté que la stabilité politique implique que « nous puissions participer, de façon démocratique, libre et transparente à toute élection, qu’elle soit locale, législative ou présidentielle. «Dans ce cas précis, ce sont des élections présidentielles et vous avez un président à choisir parmi six candidats. Choisissez le meilleur, celui qui répond le plus à vos aspirations et à vos rêves, celui qui veillera, avec vous, à la prospérité de l’Algérie», a-t-il poursuivi.

Bouteflika, s’est engagé, d’autre part, à promouvoir les droits de la femme et lui permettre de briguer des responsabilités politiques.

Il a fait part des différents acquis enregistrés par cette frange de la société, présente dans l’ensemble des secteurs d’activité, avant d’exprimer sa volonté à poursuivre les efforts pour que la femme puisse bénéficier de la plénitude de ses droits.

Il a indiqué, dans le même sens, que les pouvoirs publics œuvreront dans le but d’amener l’administration et les partis politiques à accorder à la femme des responsabilités politiques, tout en faisant observer que les problèmes de la Kabylie ne se limitaient pas uniquement à la situation de la femme. Il s’agit, a-t-il expliqué, de préoccupations identiques à celles vécues par toute la jeunesse algérienne, citant plus particulièrement les problèmes liés à l’emploi et au logement. 

Rappelant que son programme s’inscrit dans la continuité des acquis déjà réalisés depuis une dizaine d’années, il a appelé les Béjaouis à participer à la poursuite et au parachèvement de ce programme, à apporter leur pierre à l'édifice dans tous les domaines pour, a-t-il dit, construire ensemble l’Algérie de demain.

«J'ai le plaisir de vous annoncer qu'un programme de développement spécial pour la wilaya de Bejaia est déjà prêt et que l'enveloppe budgétaire pour sa mise en œuvre est disponible», a-t-il déclaré devant une foule nombreuse.

«Il ne s'agit pas d'un simple effet d'annonce pour les besoins de la campagne électorale, mais ce programme existe bel et bien», a encore souligné
M. Bouteflika qui a demandé à la population locale de «patienter encore quelques jours» pour en savoir plus.

Il a tenu d'emblée à rappeler qu'il était venu dans cette wilaya en tant que candidat indépendant à l'élection présidentielle et non pas en sa qualité de président de la République.

«Bejaia n'existe pas sans l'Algérie comme il n'y a pas d'Algérie sans Bejaia», a encore lancé le candidat Bouteflika, ajoutant, à l'adresse des citoyens béjaouis: «l'Algérie vous attend et a besoin de vous».

Il a appelé par la suite à ce qu'une nouvelle page soit ouverte, car l'Algérie, a-t-il dit, a besoin de paix, de sécurité et d'amour et ceci concerne tous les citoyens, d'autant plus que la population de Bejaia est réputée par son amour pour l'Algérie.

Devant une assistance qui ne cessait pourtant de clamer son nom, Bouteflika a tenu ces propos: «même si vous avez des problèmes avec moi, je me considère comme l’invité de Yemma Gouraya, de Fatma N’Soumer, des moudjahidine et moudjahidate issus de cette ville ancestrale et authentique ainsi que des citoyens qui placent l’Algérie au dessus de toutes les considérations».

 

Il a ajouté qu’il se trouvait évidemment parmi les siens à Bejaia et qu'il leur dit: «si vous vous considérez amazigh, sachez que toute l’Algérie est amazigh, tout en précisant qu’en tant que musulman, arabe et amazigh, « nous sommes tous disposés à nous sacrifier pour ce pays».


Abordant la situation générale du pays, Bouteflika a fait rappeler à l’esprit que l’Algérie avait traversé une période difficile, tout en rendant hommage aux victimes des événements qu’a vécus, en 2001, la région de la Kabylie.

 

Source : http://www.bouteflika2009.com/fr/content/view/238/77/

Publié dans Campagne Eléctorale

Commenter cet article