Florilège : Citations du candidat Bouteflika.

Publié le par Alliance ANR - UDR

Femmes

«L’Algérie du renouveau ne peut se passer de la sensibilité, de la ténacité, voire de la passion convaincante dans les charges politiques qui seront confiées aux femmes»     Abdelaziz Bouteflika

Hier, compagne dans le combat libérateur, aujourd’hui socle du développement de l’Algérie indépendante, la femme a toujours eu sa place dans le discours du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika durant les deux mandats. Voici quelques larges extraits.

«Vous êtes la source de la vie. Vous êtes la clémence, Vous êtes la référence, le sujet et l’attribut, la source de l’histoire et celle de la clémence pour le pays»

Alger 7 mars 2005

«L’Algérie du renouveau ne peut se passer de la sensibilité, de la ténacité, voire de la passion convaincante dans les charges politiques qui seront confiées aux femmes»

Alger 8 mars 2001

Femmes algériennes durant la révolution :

«La femme algérienne qui prouve encore une fois sa détermination dans l’épreuve pénible subie par mon pays, elle était à l’avant-garde de la résistance au terrorisme et a consenti tous les sacrifices par amour pour ce pays»

Forum Africain pour la paix 7 novembre 1999

«En évoquant Hassiba ben Bouali, Ourida Medad, Fadhila Saadane, Massika, Meriem Bouatoura, Maliha Hamidou, Saliha Ould Kablia et bien d’autres femmes glorieuses, il nous revient à l’esprit des centaines de milliers, si ce n’est des millions de femmes qui ont tisser haut le drapeau algérien et qui ont rendu l’âme

en prononçant le nom de l’Algérie»

Chlef 11 mai 2002

«Les femmes d’Algérie qui, le fusil, la seringue ou le stylo à la main, ont combattu dans les rangs de la glorieuse ALN pour libérer l’Algérie de la domination coloniale au péril de leur vie et de leur liberté personnelle. Par leur sacrifice, elles ont ouvert la voie aux grandes mutations qui ont affecté la condition féminine dans notre pays»

Alger 8 mars 2008 

Femmes algériennes Engagements et constats :

«La place que leurs donnent, absolument sans aucune restriction, la Constitution et les lois, elles sont aujourd’hui présentes dans tous les corps de métiers et très nombreuses dans la magistrature, l’enseignement, la médecine et même l’armée et la police. La femme algérienne a, en tout cas, très vite occupé sa place dans la société, peut-être plus rapidement que dans beaucoup de pays qui se targuent d’être

à la pointe des droits de la femme»

Interview accordée au «parisien aujourd’hui» 14 décembre 1999

Femme algérienne L’émancipation : 

«Il importe aujourd’hui plus que jamais d’impulser une dynamique de progrès propice à l’émancipation des femmes. Car il y va de l’équilibre et de la cohésion sociale»

Alger 8 mars 2003

«Nous aspirons à un modèle juridique qui permette à la femme d’accéder à tous ses droits dans un Etat de droit aux plans familiale, professionnel, politique et social il lui ouvre les perspectives

d’une participation à tous les niveaux»

Alger 7 mars 2005

«Je ne saurais comprendre comment nous dépensons tant d'argent pour former la fille et la contraindre ensuite d'oublier tout ce qu'elle a appris en la confinant au foyer plus souvent assimilable à une tombe. Plus tard, nous demandons à cette même fille d'éduquer et de former une génération exemplaire. De quel niveau éducationnel pourrait-il être question dans un environnement d'oppression, de servitude et d'emprisonnement ? Quelle génération pourrait-on attendre de femmes cloîtrées ? Que peut donner celui qui ne possède rien ?».

«Souvent les lois sont en avance sur les mentalités».

Alger 8 mars 2009

«Ces femmes pures qui sont nos grands-mères, nos mères, nos sœurs et nos tantes qui ont bravé l'atrocité et la bassesse, ont transformé leurs charmes et leur douceur en amertume au travers des gorges de l'ennemi, en flèches et en balles dans le cœur de leurs tortionnaires».

Chlef mai 2002

«Les contributions de la femme algérienne à la vie nationale sont d’autant plus remarquables, d’autant plus méritoires, que de nombreux obstacles continuent à se dresser dans la voie de la consécration

sociale de son mérite et de sa lutte».

Alger 8 mars 2004

«Une des ambitions secrètes de la femme algérienne est que l’homme Algérien porte un regard positif et revalorisant sur la femme Algérienne. Cette quête ardente, outre qu’elle traduit un désir de reconnaissance légitime dans les yeux de l’Autre, conditionne dans une large mesure le nouveau rapport homme/femme. Par ce geste, l’homme pourra se libérer de préjugés archaïques en instaurant des rapports de complémentarité dialectique, source d’épanouissement pour les deux sexes. La femme sortira grandie aux yeux de son père, époux, frère, collègues et amis. Profondément pénétrée des valeurs ancestrales, l’Algérienne connaît parfaitement les limites de la libération à l’image de ce qu’a dit un philosophe des temps modernes « le degré de civilisation d’une société se mesure à sa capacité de s’auto-limiter.»

Alger 8 mars 2001

«L’égalité en droits et en devoirs entre hommes et femmes, stipulée dans la Constitution, aurait dû amener le législateur à adapter les lois qui demeurent encore entachées de discrimination pour ne pas dire d’injustice envers la femme en général, et envers la femme divorcée en particulier. Car c’est de la connaissance effective, de la connaissance exacte de la communauté féminine dans ses opinions, ses idées, ses convictions profondes, ses souhaits, que le législateur saura tirer des solutions valables aux véritables problèmes».

Alger 7 mars 2002 

«Quelqu'un pourrait dire que les femmes ont défendu l’Algérie beaucoup plus que les hommes au cours de cette épreuve ? Je soutiens cet avis, et je dois par voie de conséquence rendre un hommage appuyé, en votre nom, à la femme algérienne pour son combat acharné au cours de cette épreuve».

Etats-Unis septembre 1999

«L’histoire de mon pays foisonne d'événements qui attestent de l'héroïsme des femmes algériennes dans leur lutte pénible et douloureuse, aux côtés de leurs frères, contre l'ignoble colonialisme

pour le recouvrement de notre souveraineté spoliée».

Alger Novembre 1999

«Il serait suicidaire pour notre pays de se priver du potentiel que représente l’apport à la vie sociale de la moitié de sa population. Il serait inconséquent de ne pas favoriser de mieux en mieux, au bénéfice du développement et du mieux-être collectif, la pleine expression des aptitudes et des capacités dont font preuve —aujourd’hui par centaines de milliers et de plus en plus dans l’avenir— nos jeunes filles dans les lycées,

les centres de formation et les universités».

Alger 8 mars 2004

«Serait-il encore possible dans une Algérie de douleur et d'épreuve de parler de la protection de la mère sans parler de celle de l'enfant ou inversement ? La mère, c'est-à-dire la femme, a su, malgré les vicissitudes de la vie, conserver à travers le temps et l'espace son rôle irremplaçable de centre de gravité de la société et gardienne des traditions les plus authentiques et les plus nobles de notre culture nationale. De la même manière qu'elle a su, j'allais dire d'instinct et par le génie qui lui est propre, se hisser au niveau de tous les défis d'hier ; de la même manière, nous voudrions lui faire confiance aujourd'hui pour être l'école première

qui prépare les pépinières de l’Algérie de demain».

Suisse 27 juin 1999

«Il est certain que la femme joue un rôle primordial dans ce cadre de part sa position dans la famille et dans la société en tant que catalyseur de la cellule familiale, éducatrice des générations, protectrice des valeurs et garante de l'avenir. De par sa tendresse, sa sensibilité, son amour de la paix et son souci constant de garantir un environnement stable aux siens, la femme doit œuvrer à sauvegarder la paix,

lutter contre la violence et parvenir à régler les différends».

Forum Africain pour la paix Alger 7 novembre 1999

«Je ne saurais conclure mon discours sans parler de la femme qui joue un rôle influent dans les processus du développement, du travail et de protection sociale, notamment dans notre continent où la femme continue d'assumer des charges à la maison et dans les champs, s'occupant en plus de l'éducation des enfants et des responsabilités apparues depuis les deux dernières décennies. La femme africaine a pu ainsi occuper une place prépondérante dans le monde du travail mais le chemin du développement durable demeure long et semé d'embûches. Un chemin qu'elle doit parcourir aux côtés de l'homme sur un pied d'égalité en matière de droits et de devoirs, dans les textes et dans les faits car la pauvreté, le chômage et les maladies mortelles ne distinguent pas entre homme et femme, et encore moins entre femme rurale et citadine».

23 ème session de la commission de la commission du travail et des affaires sociales

de l’OUA Alger 20 avril 2000

«L'Algérie connaît une transition démographique rapide depuis 1986 et le taux de croissance de la population ne cesse de baisser depuis une dizaine d'années. Ceci est le résultat, indirect mais attendu, de l'éducation et du travail des femmes dont l'émergence dans la société est exemplaire parce qu'elle agit en profondeur. L'urbanisation elle-même se stabilise. Après une accélération dans les années 70 et 80, cette stabilisation est la bienvenue parce qu'elle donne le répit nécessaire à nos collectivités territoriales pour s'organiser et améliorer leurs systèmes de gestion urbaine».

Suisse juin 1999

«Notre religion n’impose-t-elle pas le savoir comme un droit et un devoir pour chaque musulman et chaque musulmane ? Le principe démocratique n’est-il pas conçu dans notre culture et civilisation musulmane comme un moyen censé assurer le respect de la dignité de la personne humaine ?»

Alger 8 mars 2001

«Nous avons introduit des infractions supplémentaires dans notre Code Pénal pour protéger les femmes contre les nouvelles formes de violence et contre les abus générés par les mutations des rapports dans la société. De même, nous sommes en train de mettre en place un dispositif réglementaire pour la création de centres nationaux d’accueil pour les jeunes filles et les femmes victimes de violence

ou en situation de détresse».

Alger 8 mars 2004 

Source : http://www.bouteflika2009.com/fr/content/view/240/86/

Publié dans Campagne Eléctorale

Commenter cet article