Citations du candidat Bouteflika lors de meetings populaires à travers les wilayas

Publié le par Alliance ANR - UDR

Dans une salle pleine à craquer et fustigeant les «extrémistes», il a affirmé que «l’Algérie appartient à tous les Algériens et pas seulement aux laïcs ou aux islamistes».

Pour dissiper toute équivoque qui persiste dans l’esprit de quelques extrémistes, il a fustigé sévèrement «ceux qui ont détruit le pays et qui ne se gênent pas, aujourd’hui, de demander qu’ils soient indemnisés

maintenant que la situation se normalise».

«Vous avez détruit le pays et vous voulez revenir (comme si de rien n’était).

Moi, en tout cas, je ne peux imposer au peuple d’accepter votre retour dans la société».

Bouteflika leur rappelle aussi que la nation les a «acceptés et accueillis avec des dattes et du lait», malgré tout le mal que vous avez causé au pays et à son image dans le monde.

«Certes, notre pays a connu une période douloureuse, mais avions-nous d’autre choix

que de suivre la voie de la réconciliation».

A propos de ce qu’avait enduré le pays :

«Assumer la responsabilité à cette époque-là relevait du pur sacrifice».

«J'ai appliqué une politique et un programme que vous avez soutenus ce qui a permis de relancer des projets datant des années quatre-vingt et reconstruire ce qui a été détruit par le terrorisme».

«Je salue les forces de l’ANP qui ont préservé l’ordre républicain de l’Algérie, tout comme les forces de sécurité qui se sont sacrifiés pour la même cause.

Sans eux, nous ne serions pas réunis aujourd’hui».

Pour les années à venir, Bouteflika s’est engagé, s’il est réélu, à poursuivre «la promotion de la réconciliation nationale, de la réconciliation des Algériens avec eux-mêmes et avec leur patrie».

Dans le même temps, il a prévenu que l’Etat continuera à faire face «par tous les moyens» à la menace terroriste, tout en gardant la porte ouverte devant les égarés qui sauraient se ressaisir.

 

Source http://www.bouteflika2009.com/fr/content/view/226/86/

Commenter cet article