Intérêt grandissant pour la jeunesse et le sport

Publié le par Alliance ANR - UDR

A priori, dans un pays où les moins de 30 ans constituent près de 70% de la population, il n’est pas aisé de consacrer un programme spécifique pour cette catégorie d’âge, tant les efforts de développement socio-économiques leur sont dédiés par définition.


Mais, si aujourd’hui les conditions matérielles s’améliorent sensiblement (ils peuvent déjà accéder plus tôt que leurs aînés au logement, aux crédits, à la formation etc.), il n’en demeure pas moins que ces jeunes ont besoin d’être entouré d’une grande sollicitude.
 
On oublie un peu trop vite qu’un jeune de 25 ou 30 ans n’a connu de l’Algérie que les affres de la crise économique, du terrorisme, de la dégradation de leurs conditions de leur vie.

On sous-estime les effets néfastes de la tragédie nationale sur cette catégorie qui vont de la perte de repères pour certains, à la défiance et la révolte pour d’autres.    
Les efforts engagés depuis 10 ans leur sont dus. Et la majorité qui continue à attendre et à espérer des lendemains meilleurs, comprend  bien que ces gigantesques efforts de reconstruction du pays, construit leur avenir.

Ce chapitre particulier du sport n’est pas en reste. Il y va de la santé des populations, de leurs loisirs sains et aussi de la performance sportive, devenu aujourd’hui un signe distinctif des nations.

Parmi les innombrables chantiers ouverts par Bouteflika, les conditions requises pour l’épanouissement de la jeunesse et sa protection des fléaux sociaux sont pris en compte.

Ainsi, le domaine du sport se taillera la part du lion puisque le programme de M. Bouteflika s’attellera à redresser le niveau, par une généralisation de la pratique sportive dans le système d’enseignement, par le développement des infrastructures sportives de proximité, le soutien à la formation des nouvelles générations de sportifs, l’encouragement de la compétition de haut niveau, ainsi que par la promotion de l’élite sportive nationale. Tous les moyens nécessaires seront mobilisés et le mouvement sportif national sera encouragé sur cette voie.

L’année 2008, considérée comme celle de la jeunesse, a vu la mise en place d’une nouvelle politique pour la prise en charge de cette frange de la société, dont le processus a été lancé à la faveur de la rencontre Gouvernement–Walis, initiée par le Président Bouteflika au mois d’octobre 2007 et adoptée par le Conseil du Gouvernement le 13 mai 2008.

Le secteur a bénéficié ces dix dernières années de :
 
- 44 stades omnisports, 249 complexes sportifs de proximité, plus de 850 terrains sportifs de proximité, 187 piscines et bassins de natation, ainsi que plus de 70 salles omnisports.
- la relance du sport scolaire et universitaires, avec comme objectif d’encadrer 2 millions de licenciés sur un horizon de cinq années.
- l’alimentation du Fonds National pour le sport par le budget de l’Etat
- soutien public aux clubs de haut niveau
- la relance du sport d’élite dans les diverses disciplines.
- 118 maisons et auberges de jeunesse ont été réalisées entre 2004 et septembre 2008. 120 autres unités sont en chantier (une centaine réceptionnée ce premier semestre).


Source :  http://www.bouteflika2009.com/fr/content/view/216/86/

 

Publié dans Agenda de Campagne

Commenter cet article