Entre 18 et 19 millions d'électeurs attendus au scrutin du 9 avril

Publié le par Alliance ANR - UDR


Le nombre d’électeurs pour la prochaine élection présidentielle  du 9 avril 2009 se situe entre 18 et 19 millions d’électeurs, a indiqué hier, à Oran, le ministre d’Etat,  ministre de l’Intérieur, M. Noureddine Yazid Zerhouni. «Nous n’avons pas encore arrêté le nombre total des électeurs, mais  ils seront entre 18 et 19 millions», a précisé M. Zerhouni lors d’une conférence  de presse organisée en marge de la visite de travail et d’inspection qu’effectue  le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, dans cette wilaya.

Le ministre a fait savoir que le nombre des nouveaux inscrits, notamment  les jeunes ayant atteint l’âge de 18 ans, s’élève à 300.000, soulignant dans  ce contexte que 200.000 personnes,
qui n’étaient pas inscrites, ont été pris  en compte. 
        
«Globalement, nous avons pu corriger le statut de près 1 200 000 millions d’électeurs, suite à l’opération de recensement», a-t-il dit, soulignant que la priorité a été accordée aux électeurs qui appartiennent aux familles ayant  bénéficié des nouveaux logements et qui ont de ce fait changé de lieu de résidence.

«A présent, nous allons entrer dans la phase de consolidation de ces  chiffres et de l’opération de vote en procédant à l’installation de bureaux  de vote au niveau des nouvelles cités ou a proximité de ces cités», a ajouté  le ministre.

A une question sur la présence d'observateurs étrangers au scrutin,  il a rappelé que l’Algérie a invité les observateurs des organisations auxquelles l’Algérie est membre, à savoir, l’Organisation des Nations unies, l’Union africaine, la Ligue arabe et l’Organisation de la conférence islamique.

Il a précisé que l’UA dépêchera une soixantaine d’observateurs, l’ONU  entre 4 et 5, alors que les deux autres organisations n’ont pas encore communiqué le nombre de leurs représentants.        
 
Au sujet de la présence des représentants des partis politiques au sein  des commissions locales de la Commission politique nationale de surveillance de l'élection présidentielle, il a précisé que ces partis ont déjà leurs observateurs au niveau des bureaux de vote.

"Ces observateurs sont présents dans les bureaux de vote dès l’heure  d’ouverture et ce, jusqu’au dépouillement
au terme duquel, chaque observateur prend avec lui une copie signée du procès-verbal de l’opération
du dépouillement",  a-t-il expliqué.

Pour ce qui est la commission de surveillance de l’élection au niveau  de la wilaya, "elle se veut indépendante
car elle est présidée par des magistrats  et nous n’avons pas d’objection que ces observateurs assistent aux opérations  de vote". Par ailleurs, il a indiqué qu’un plan sécuritaire sera mis en place  à l’occasion de l’élection présidentielle, précisant que les mesures de vigilance  seront "intensifiées".

Interrogé au sujet de l’attentat terroriste de Ziama Mansouria (Jijel),  M. Zerhouni a indiqué qu’il "n’écarte pas que
ces groupes terroristes tentent  de créer une atmosphère défavorable à l'élection", refusant de lier l’attentat 
à la date du dernier délai (lundi) de dépôt des candidatures à la présidentielle.

Source : EL MOUDJAHID

Publié dans Communiqués

Commenter cet article