Les 1.541 communes en chantier - Développement : OUI, l’Algérie a changé

Publié le par Alliance ANR - UDR


Les 1.541 communes en chantier - Développement :

OUI, l’Algérie a changé





Oui assurément, l'Algérie a changé, elle change de jour en jour. «Ce qui a été réalisé grâce aux efforts de tous n'est qu'une partie d'un ensemble appelé à se concrétiser à travers des programmes soutenus de réformes et de développement, et c'est cela qui nous permet d'aspirer, confiants et optimistes, à un avenir prospère de l'Algérie du 3e millénaire», avait déclaré le Président de la République dans son discours prononcé à l'occasion du 46e anniversaire de l'indépendance.

 Oui  assurément, l'Algérie nouvelle est en marche 

200 milliards de dollars, telle est l'enveloppe consacrée à la construction de cette nouvelle Algérie. Une enveloppe qui s'est traduite sur le terrain des réalisations par les mille et un chantiers lancés, les mille et un projets réceptionnés partout à travers l'immensité du territoire.
De la satisfaction en eau potable des populations, qu'elles soient au fin fond du Sud ou habitant dans les douars des Hauts Plateaux, à la couverture sanitaire, l'effort de l'Etat est immense et touche tous les secteurs en relation directe avec l'amélioration des conditions de vie.
Une vie réellement améliorée dans la mesure où le citoyen,
 là où il habite, trouve tout désormais à sa disposition.

Une route qui le désenclave lui permettant de rejoindre rapidement et facilement l'agglomération la plus proche, village ou ville, une école pour ses enfants, une salle de soins à proximité pour toute sa famille, une famille réunie et qui vit désormais sous un toit décent, reliée au réseau AEP, au réseau électrique, au réseau d'assainissement et au réseau de gaz.

Des actions de développement qui ont touché la grande majorité des citoyens de cette Algérie profonde, des actions qui continuent d'être menées tambour battant pour toucher tous les Algériens.

 De 1999 à 2008, ce sont 110.000 actions de ce genre qui ont été menées et concrétisées à travers le pays, des actions «palpables» à l'impact évident sur le quotidien des Algériens qui, pour certains, ont terminé avec la puisette de l'eau, pour d'autres avec cette hantise de l'accouchement nocturne ou de l'évacuation en urgence vers un hôpital de la capitale,
pour ne rester que dans cette illustration.

Il est un fait que l'observateur objectif ne pourra pas occulter que l'Algérie de 2008 diffère de beaucoup de celle des années 90, de petites actions aussi anodines soient-elles renseignent sur cette mutation. Des «coins» auparavant insalubres, aménagés aujourd'hui en espaces verts, des villages plongés dans la pénombre la nuit tombée se trouvent illuminés aujourd'hui
 et invitent à la promenade nocturne. Les grandes actions «parlent d'elles-mêmes».

Ces immenses ensembles immobiliers, cette autoroute qui se livre de tronçon en tronçon, faisant ainsi découvrir petit à petit cet arrière-pays que ne desservait aucune route nationale, ces barrages aussi importants les uns que les autres, ces hôpitaux, ces nouvelles villes mêmes.
Oui assurément, l'Algérie a changé, elle change de jour en jour. «Ce qui a été réalisé grâce aux efforts de tous n'est qu'une partie d'un ensemble appelé à se concrétiser à travers des programmes soutenus de réformes et de développement, et c'est cela qui nous permet d'aspirer, confiants et optimistes, à un avenir prospère de l'Algérie du 3e millénaire», avait déclaré le Président de la République dans son discours prononcé à l'occasion du 46e anniversaire de l'indépendance.
Oui  assurément, l'Algérie nouvelle est en marche.


A. M. A.

Source : http://www.pressealgerie.com/elmoudjahid.htm

Publié dans Presse Algérienne

Commenter cet article