ALGERIE Législatives : Loin de la surenchère politicienne

Publié le par Alliance ANR - UDR

Le rassemblement autour de la personnalité historique de Rédha Malek, dont l’expérience politique est reconnue de tous, a permis une sorte de renouveau de la mouvance des démocrates qui est appelée, au-delà des législatives, à s’inscrire dans la durée pour devenir un acteur incontournable de la scène politique.


Après l’opération de dépôt des listes électorales, les partis engagés dans la bataille des législatives du 17 mai prochain ont déjà entamé la précampagne électorale. Si certains d’entre eux l’ont déjà commencée il y a de cela plusieurs mois, comme c’est le cas du FLN, du RND du MSP et du PT, il n’en reste pas moins que les Algériens attendent aujourd’hui un nouveau discours politique qui prenne en charge beaucoup plus leurs attentes, leurs préoccupations quotidiennes de proximité. Inutile de citer les multiples problèmes auxquels sont toujours confrontés les Algériens, à savoir le logement, l’emploi et l’accès à des conditions de vie décente. La surenchère politicienne, qui a caractérisé la campagne pour la présidentielle de 2004, a eu des conséquences néfastes sur la crédibilité de la classe politique. Si les formations de l’alliance présidentielle, à savoir le FLN le RND et le MSP, ont été épargnées et se trouvent en position favorable pour l’entame de la campagne pour les législatives, il n’en reste pas moins que l’électorat ne manquera pas de demander des comptes sur l’exécution du programme du président de la République dès lors que ces partis siègent au sein du gouvernement.
Côté démocrate, l’initiative engagée par l’alliance ANR-UDR-MDS, pour la constitution d’un pôle républicain, constitue déjà un succès en soi, quand on sait que les précédentes tentatives ont échoué. Le rassemblement autour de la personnalité historique de Rédha Malek, dont l’expérience politique est reconnue de tous, a permis une sorte de renouveau de la mouvance des démocrates qui est appelée, au-delà des législatives, à s’inscrire dans la durée pour devenir un acteur incontournable de la scène politique. L’élaboration de listes communes avec l’ANR de Amara Benyounès à travers les 48 wilayas, en plus de l’émigration, est un signe du regain de confiance au sein de la société vis-à-vis des démocrates. Il leur appartient de se montrer dignes de cette confiance afin de donner corps au projet républicain, jusque-là otage des ambitions personnelles et des conjonctures.

Par : Salim Tamani 

Source: http://www.chibout.info/2007/04/06/algerie-legislatives-loin-de-la-surenchere-politicienne/

Publié dans Communiqués

Commenter cet article